Canopée est honorée d’avoir été choisie par le village de Saint-Vitte, dans le Cher, pour l’accompagner dans sa transition écologique. C’est en s’appuyant sur la permaculture comme outil de conception de la résilience que Canopée aidera la collectivité à repenser son territoire pour le rendre plus dynamique et retisser des liens entre les habitants.

Si la ruralité a pu souffrir d’une dévitalisation au profit des grandes villes, nous sommes pourtant persuadés que la tendance s’inversera bientôt et que l’avenir du bien-vivre passe par la réappropriation des campagnes par leurs habitants et le tissage de réseaux de solidarité.

D’autres villages et petites villes l’ont montré : la volonté politique et le dynamisme des habitants peut faire toute la différence pour faire peau neuve : Chédigny, en Touraine, devenue seule commune de France classée « Jardin Remarquable » suite au remplacement des trottoirs de son bourg par plus de 800 rosiers attirant depuis les installations d’artistes et d’artisans ; Saint-Pierre-de-Frugie, en Dordogne, qui a vu, grâce à une production locale et bio de fruits et légumes dans les rues mêmes du village, rouvrir une épicerie locale, un restaurant, deux gîtes, une école Montessori et qui croule sous les demandes de nouveaux habitants ; Ungersheim, en Alsace, partie à la conquête de son autonomie alimentaire et énergétique…

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées de Saint-Vitte tout au long des étapes qui amèneront, nous en sommes convaincus, ce charmant village à une véritable renaissance.

https://www.leberry.fr/saint-vitte/environnement/2018/11/15/le-maire-guy-bercon-a-sensibilise-ses-conseillers_13052456.html

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *